La Santé du Chien

altLES VACCINATIONS

La  primo-vaccination est faite lorsque le chiot a 7 semaines. Avant cet âge le chiot est sous la protection des anti-corps de sa mère ... si elle est correctement vaccinée.

Cette première primo-vaccination comprend :

C : maladie de Carré - H : hépatite de Rubarth - P : parvovirose  - L : leptospirose = vaccin dit "CHLP"

• Le rappel se fera entre 3 et 6 semaines. (CHLP)
• 3 à 6 semaines plus tard ( en tous cas après les 3 mois du chiot), sera le vaccin de la Rage (R) avec éventuellement un rappel supplémentaire de la leptospirose (L).
• Tous les ans sera fait le rappel complet CHPLR en une seule injection.

Autres vaccins :

• le vaccin contre la toux de chenil (TC Pi ou Pneumodog)
• le vaccin contre la Piroplasmose (âge minimum 6 mois; 2 injections à 20 jours d'intervalle)

ÂGE  VACCINS

• 2 MOIS Carré + Hépatite + Parvovirose + Parainfluenza + Leptospiroses (CHPPiL) + Toux de chenil (Pneumodog)
• 3 MOIS Rappel CHPPi L + Pneumodog
• 3 - 4 MOIS  Rappel L + Rage (R)
• 6 MOIS Piroplasmose, deux injections à vingt jours d'intervalle. (Rappels éventuellement 2 fois par an)
• RAPPELS ANNUELS ASSOCIES CHPPiLR + Pneumodog

LES MALADIES CONTAGIEUSES CANINES

LA MALADIE DE CARRE
La maladie de Carré ou Distemper est une maladie infectieuse contagieuse virale provoquant après une incubation de l'ordre d'une semaine une inflammation des muqueuses oculaires, digestives, respiratoires etc.. et souvent une atteinte du système nerveux. Elle est souvent mortelle chez les chiots mais peut atteindre les chiens de tout âge. Le traitement est difficile. La prévention se fait grâce à la vaccination des chiots dés la septième semaine

L'HÉPATITE CONTAGIEUSE OU MALADIE DE RUBARTH
Maladie infectieuse contagieuse virale pouvant entraîner rapidement la mort chez les chiots sans symptômes caractéristiques. La  vaccination est efficace elle se fait en association avec le vaccin Carré.

LA PARVOVIROSE OU GASTRO-ENTÉRITE HÉMORRAGIQUE
Maladie infectieuse contagieuse virale assez fréquente entraînant une gastro-entérite (vomissements, diarrhée) souvent hémorragique aboutissant fréquemment à la mort chez les chiots. Le virus est très résistant dans le milieu extérieur ( plusieurs mois!). La prévention passe par la vaccination, l'hygiène des élevages, l'évitement des lieux trop fréquentés par les chiens avant la vaccination complète rappel compris.

LA TOUX DE CHENIL
Syndrome respiratoire sévissant surtout en chenil dû à l'association de plusieurs agents infectieux dont une bactérie (Bordetella bronchiseptica) et deux virus : Parainfluenza et le virus de l'hépatite de Rubarth. Il existe des vaccinations contre ces trois agents. Le traitement aboutit en général à la guérison.

LES LEPTOSPIROSES
Les leptospiroses du chien sont dues à deux bactéries spirochètes en forme de spires allongées difficiles à mettre en évidence transmises par l'urine des animaux porteurs: chiens ou rongeurs; il suffit que l'animal boive un peu d'eau contaminée ou qu'il ait une petite plaie cutanée. L'homme peut s'infecter aux mêmes sources (rarement à partir du chien): c'est la maladie des égoutiers ou des véliplanchistes en eau douce. Les symptômes se traduisent par de la fièvre (phase septicémique) puis une gastro-entérite hémorragique et une jaunisse orangée (atteinte du foie et des reins), à ce stade elle est presque toujours mortelle malgré le traitement. La prophylaxie comprend la destruction des rongeurs, le drainage des eaux stagnantes, un abreuvement de qualité et la vaccination. Le vaccin très efficace est en général associé à ceux des autres maladies contagieuses.

LA RAGE
La France est officiellement indemne de rage au plan national depuis le 10 mai 2001. L'obligation de vaccination est maintenue dans le département de la Moselle du fait de foyers en Allemagne.
Il est nécessaire de connaître les particularités de cette maladie afin que les mesures préventives qui en découlent soient bien comprises de tous.
La Rage est une maladie due à un virus s'attaquant aux centres nerveux, elle touche la plupart des espèces dont l'Homme. La maladie déclarée est toujours mortelle. Elle est essentiellement transmise par la salive, en France elle a été propagée depuis 1968 essentiellement par les renards qui contaminent les animaux domestiques: bovins, chevaux, chats, chiens, etc... ces animaux ou le renard pouvant contaminer l'Homme.

Les symptômes de la maladie sont essentiellement d'ordre nerveux: changement de caractère (le plus souvent agressivité), difficulté de déglutition, salivation, modification de la voix, paralysie puis mort. Les renards enragés perdent toute prudence et pénètrent dans les habitations.

Ces symptômes ne permettent pas un diagnostic certain et seul l'examen du cerveau de l'animal au laboratoire peut apporter un diagnostic de certitude.

La prévention contre cette terrible maladie consiste tout d'abord à vacciner les animaux: chiens, chats, mais aussi bovins, chevaux et renards, à éviter la prolifération des renards et des chats et chiens errants (suppression des chaleurs des femelles), à identifier (tatouage, transpondeur) les animaux domestiques vaccinés pour leur éviter l'euthanasie, à éviter tout contact avec un animal inconnu.

LA DYSPLASIE DE LA HANCHE

• définition :

La dysplasie de la hanche est donc une affection due au développement anormal de cette articulation qui provoque une laxité anormale de la tête du fémur.

Dans l'articulation de la hanche normale il y a un contact étroit entre les surfaces articulaires de la cavité articulaire du bassin et de la tête fémorale (qui est bien sphérique).

Dans la dysplasie, il y a une laxité anormale de l'articulation avec un développement anormal  la cavité articulaire du bassin et de la tête fémorale.

• diagnostic :

Boiterie, démarche chaloupée, dandinante sur les postérieurs, l'animal s'assied et se couche le plus souvent sur le côté, rarement en sphinx, musculature postérieure atrophiée, ...

Mais le dépistage ne peut se faire que grâce à la radio.
Ces troubles locomoteurs peuvent s'aggraver avec le développement de phénomènes arthrosiques.
Cette affection touche le Labrador et le Golden Retriever et tous les chiens de grande taille.

• les différents stades de la dysplasie en France :

Classement des différents stades :

stades A : exempt  - B : presque normal  - C : léger  - D : moyen  - E : sévère

• origines de la dysplasie de la hanche :

L'origine de cette malformation n'est pas évidente, mais tous ceux qui ont étudié sérieusement cette affection s'accordent  sur le fait qu'il s'agit d'une affection héréditaire. Le mode de transmission est cependant
complexe.

En élevage seuls les sujets dont le stade de dysplasie est A, B ou C peuvent reproduire. Dans la cas des sujets classés C, le partenaire doit être de préférence A.

Les stades D et E ne doivent en aucun cas être utilisés en élevage.

Les risques de dysplasie sont donc largement diminués lorsqu'on choisit un chiot dont les parents sont radiographiés  (avec une lecture officielle du club de race) et exempts de dysplasie ... malheureusement la génétique réserve parfois de désagréables surprises même sur des lignées saines.

• comment éradiquer les risques de dysplasie ?

- au niveau des clubs de race :

mise en place d'une politique d'élevage et de sélection  recommandant ou obligeant  la radiographie des sujets, la lecture des radios par des "lecteurs officiels" nommés par le club, écartant de la reproduction les chiens atteints, refusant d'attribuer des titres de beauté sans radio de dysplasie,  etc...

- au niveau des éleveurs :

• n'utiliser en élevage que des sujets sains.
• utiliser et sélectionner des lignées dont les sujets sont radiographiés et indemnes de dysplasie sur  plusieurs générations.

- au niveau des propriétaires de chiens :

• les excès de poids sont souvent à l'origine de problèmes osseux. Il est donc important de surveiller la ligne de chien et si nécessaire le rationner.
• les jeux violents, les longues promenades, les fréquentes montées et descentes d'escaliers, ... sont aussi des facteurs aggravants
 

Malheureusement personne ne peut vous garantir des chiots indemnes de dysplasie.

On  peut tout au plus vous assurer que la sélection faite sur des sujets sains, met toutes les chances de votre côté lors de l'achat d'un chiot.

PUCES ET TIQUES 

Les chiens sont souvent porteurs de puces et de tiques.

Pour votre chien cela peut aller bien au-delà du simple désagrément :

• Les puces prélèvent le sang, provoquent des démangeaisons et parfois des allergies cutanées.

Pour information : chaque puce femelle pond 30 à 40 oeufs par jour. En l'absence de traitement rapide et efficace, une population restreinte de puces peut être à l'origine d'infestations massives et répétées.

• Les tiques quand à elles, en plus de leur piqûre souvent très irritante, elles transmettent des maladies mortelles comme la PIROPLASMOSE. Si votre chien a l'air abattu, si il a de la fièvre, si ses urines sont brunes, il est URGENT de courir chez votre vétérinaire.  Votre chien a peut-être une piroplasmose et se trouve en danger de mort.

LA TEMPERATURE 

La température normale d'un chien est de 38 à 38,5°.

Au dessus de 39° le chien a de la fièvre.

Un chien est dans un état fiévreux quand il a la truffe chaude et sèche, le regard triste, l'intérieur des oreilles très chaud, le dynamisme perdu, lorsqu'il dort plus que de coutume, ou ne mange plus.

Si la température est très élevée, il peut être pris de tremblements.

Une consultation chez le vétérinaire s'impose.

ATTENTION : la température d'un chien peut varier très vite. Un gros stress peut faire monter la température !

Le site de l'ACTG compte 137212 visiteurs depuis juillet 2005.
Vous êtes ici : Home Infos Pratiques La Santé du Chien